Paroles de Et pourtant si

Pigalle

pochette album Et pourtant si
Voir sur Itunes

Date de parution : 09/04/2002

Durée : 0:02:51

Style : Rock



sonnerie téléphone portable pour Et pourtant si

Silhouette fracasse, il voit de près les pavés
Les années l'ont plié comme un roseau cassé
Ca lui évite de croiser les regards des gens pressés
A 80 ans passés, pour eux, il est bon à jeter.

Ces gens pour qui devenir vieux, c'est pour les autres, pas pour eux
Mais qui, en fait, ont une peur larvée du temps qui coule dans le sablier
Et pourtant lui sa longue vie, il sait qu'il l'a fort bien remplie
Et pourtant lui il n'est pas fini
Et pourtant lui il étouffe un cri qui dit « je suis encore en vie »

Et pourtant lui il a envie de leur faire payer tout ce mépris.

Sa jeunesse, il s'en souvient, bon cœur, belle gueule et vie de chien
Tout son petit monde, il l'a monté avec sa tête, sa volonté.
Aujourd'hui, on lui octroie un verre de rouge et casse-toi
Plus de respect, de la pitié, pousse toi grand père l'antiquité
Il se souvient c'est ça le pire, que lui aussi il a pu dire
Quand il était jeune et con : « les vieux au trou et puis c'est bon »
Et pourtant lui aujourd'hui, il a enfin compris la vie
Et pourtant aujourd'hui il aimerait juste qu'on lui sourit
Et pourtant lui, avant sa dernière nuit, il voudrait regretter la vie

Les autres musiques de Pigalle