Paroles de Fleurs sous la neige

Koriass

pochette album Fleurs sous la neige
Voir sur Itunes

Date de parution : 12/11/2013

Durée : 0:03:41

Style : Hip-hop/Rap



sonnerie téléphone portable pour Fleurs sous la neige
Clip vidéo

Mois de mars, encore de la neige sur le vert
On oublie souvent qu’y a des fleurs en-dessous
J’ai des images de mes deux mains sur tes seins
J’oublie tout le temps qu’y a un coeur en-dessous
On fait du slalom entre les amours et les bars
Parce qu’on se dit que la solitude raccourcit la course vers la mort
La routine c’est la gravité pis l’amour c’est l’espace
Demande-toi pas c’qui alourdit nos corps
Après-midi, 3 heures et quart, lovemaking sur le divan de cuir
J’suis pas le meilleur que t’as eu ? essaie de le dire sans rire
Tu caches le smile que t’as dans’ face, c’est ça que j’disais
Mais être monogame c’est un peu être acrobate pas de filet
Un gars fidèle ça se partage pas, c’est comme un godemichet
« Ça arrivera pu jamais, j’te jure que j’pas comme ça pis que j’t’aime »
J’ai comme des pépins dans mon coeur de bum
J’suis la preuve que les femmes sont meilleures que les hommes

Mais tu m’connais par coeur, mieux que ma soeur ou ma mère
Tu m’cries que j’suis un menteur, en pleurs sur ta chaise
Les secondes paraissent des heures avec le coeur sur la braise
Tout c’qu’on avait meurt comme des fleurs sous la neige

J’suis hypocrite, je rends ta vie pénible
Tu te lèves de bonne heure, me donne de l’attention, mais j’mérite rien
J’ai pu aucun deep lyric, j’suis real cynique
J’crois que le bonheur c’t’une invention des américains

Jamais voulu des mean bitches comme gene simmons
J’étais un lover dans mes chansons, je l’expliquais bien
J’battais le record du plus chic type dans le livre guinness
Maintenant j’suis un voleur, j’suis un sans nom, j’suis un crisse de chien
En foetus, la haine te nourrit comme un placenta
Y’a rien de plus tragique qu’un rêve que t’atteins pas
Tu me dis qu’j’suis le plus sale des gars, j’te grab les bras
30 minutes plus tard on lave les draps
Même après des semaines tu reviens dans le passé
Tu m’cries que je suis un salaud, que c’est elle qui a tout gâché
Au milieu des miettes pis de toute la vaisselle que t’as cassée
J’trouve quand même le moyen de te trouver belle quand t’es fâchée
Des fois je me demande si j’ai encore ma tête
Une bouteille d’ativans sur le bord d’la fenêtre
Je regarde dehors par les stores, encore d’la neige
Mon corps crie « fuck my life » après la 3e clope que j’light
I love my chick, busta rhymes
Quand je l’ai fait j’étais pas moi-même mais c’est pas justified
J’m’ennuie de caresser ta peau
J’suis la preuve que les hommes sont meilleurs
Que les femmes... pour être des salauds

Mais tu m’connais par coeur, mieux que ma soeur ou ma mère
Tu m’cries que j’suis un menteur, en pleurs sur ta chaise
Les secondes paraissent des heures avec le coeur sur la braise
Tout c’qu’on avait meurt comme des fleurs sous la neige

Les autres musiques de Koriass