Paroles de Houria

Souad Massi

pochette album Houria
Voir sur Itunes

Date de parution : 01/01/1951

Durée : 0:03:09

Style : World



sonnerie téléphone portable pour Houria

J'aurais aimé te chanter d'éternelles histoires
Et des soleils tombés et des lunes pleines, des nuits noires
Et sur le bord des lacs où dorment des anges brulés
J'aurais posé sur ton front des brasiers
J'aurais aimé sculpter d'incroyables poèmes
Des oiseaux enflammés déchirant des nuits blêmes
Et sur le toit des montagnes quelques anges de passage
Auraient taillés dans la pierre des nuages

Il se pourrait qu'on ne croise plus jamais l'amour
Il se peut qu'il soit mort avant mon retour

J'aurais aimé te donner des rêves fins et bleus
Des étoiles éclairées perdues dans tes cheveux
à l'endroit de ton nom de ces lèvres mouillées

écouter la vie murmurer

Il se pourrait qu'on ne croise plus jamais l'amour
Il se peut qu'il soit mort avant mon retour

J'aurais aimé chaque nuit t'offrir un bout de ciel
Caresser la lumière, lisser un peu tes ailes
Des parfums déchirant les lueurs du matin
J'aurais bâti pour toi chaque lendemains

Il se pourrait qu'on ne croise plus jamais l'amour
Il se peut qu'il soit mort avant mon retour
J'aurais aimé que le brouillard ne touche rien
Que les vents cruels ne coupent pas mes mains
Il se pourrait qu'on ne croise plus jamais l'amour
Il se peut qu'il soit mort avant mon retour

Les autres musiques de Souad Massi