Paroles de La demoiselle

Michael Jones

pochette album La demoiselle
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour La demoiselle

C´est un jour, un jour de fête, ils ont sorti les drapeaux
L´orchestre et les majorettes, la buvette au bord de l´eau
Un manège où l´orgue anime fillettes et jeunes garçons
La petite colombine garde, garde blancs moutons

La demoiselle aimerait bien souvent
Des passerelles pour changer le temps

Sous la charmille printanière, qui isole du village
Elle efface d´un revers, les perles de son visage
C´est un jour, un jour de fête, elle abandonne le troupeau
Passe, passe passerelle, rejoint tous les minots

La demoiselle aimerait bien souvent
Des passerelles pour changer le temps
Et soudain, le père, en claquetant ses sabots,
Renvoie sur l´autre rive colombine et ses sanglots

C´était un jour, un jour de fête où j´avais passé un ruisseau
Pour ne plus être bergerette de rire aux danses des chevaux
C´était un jour, un jour de fête, ils avaient sorti les drapeaux
Il y a cent ans, cent ans peut-être, toujours le même tableau

C´était un jour, un jour de fête où j´avais passé un ruisseau
Pour ne plus être bergerette de rire aux danses des chevaux
C´était un jour, un jour de fête, ils avaient sorti les drapeaux
Je pense encore et je regrette, oh oh

Les autres musiques de Michael Jones