Paroles de Là ou l'on marche

Don Choa

pochette album Là ou l'on marche
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Là ou l'on marche

(ils disent regarde les ceux là traîner
Les mecs c'est que des bons à rien, des délinquants
Les femmes c'est des garces
Des connes, les enfants ils sont foutus...)
Ne croyez pas ça !
(mais non ... je sais qu'on est des rois et des reines
Faut qu'on soit dignes de çà !)

Marche sur un sol dur, marche sur un sol froid
Marche entre les ordures, lâche et raccroche toi !
Je m'appuie contre le mur
Quand je marche plutôt droit, marche, accélère l'allure !
Je crache sur nos lois !
Les discours ne m'ont pas convaincu, si tu voyais ce que je vois...
On est peut-être bêtes mais on ne veut pas être dupes !
Excuse moi si faut laisser les esprits crédules
Dans leur monde confortable,
Tu as tout caché comme le numéro de ton portable !
La vérité veut remonter, ça devient insuportable
Qui va saigner, qui sera épargné, qui va en profiter ?
Promotionne la vanité, livres et reportages, les plus grosses quètes
Les plus grosses pertes entraînent les plus gros carnages !
Lavage de cerveau, qui n'en pas l'otage ?
C'est ta voiture qui est neuve, et c'est toi qui est d'occas' !

Là où on s'cotoie,où on s'voit, où on marche
Où on parle, où on se tape, où on squatte (tout...)
Voie publique, tu te relèveras si tu glisses,
Il y a toujours plus de flics et toujours pas de justice
Amour du risque, tentation, réssucite tes sensations
Ça va vite attention, les mecs en détention rêvent d'un tour
Sur la voix publique, tu te relèveras si tu glisses
Il y a toujours plus de flics et toujours pas de justice, sur la voie publique !
Un brasier sous une pluie fine
Montre-nous une meilleure voie pour qu'on vive plus clean...

Grandis sur un sol dur, grandis sur un sol froid
Grandis en mauvaise posture, t'es pas le seul dans ce cas là !
Grandis en te forgeant une armure, obstacles, épreuves et combats (grandis...)
Celui qui s'en sort est-il forcément celui qu'on croit ?
Donnes-moi la force, merci de m'laisser tenter ma chance
Mais nous d'accord, c'est uni, ensemble qu'on avance !
On se fait des torts par les actes ou juste avec la langue

Surveille tes paroles, elles se perdent comme des balles rebondissantes !
Blesses-tu aveuglement, entre pleurs et meuglements,
Comptes et réglements, faut-il répetter que la télé ment ?
Tous dans les garments, laisses passer alcools, calmants,
On réfléchit trop rarement, fait pas baisser les calmants
En jouant le rôle qu'on attend de toi, t'en deviens l'otage
C'est tes vêtements qui sont neufs et c'est toi qui est d'occas' !

Là où on s'cotoie,où on s'voit, où on marche
Où on parle, où on se tape, où on squatte (tout...)
Voie publique, tu te relèveras si tu glisses,
Il y a toujours plus de flics et toujours pas de justice
Amour du risque, tentation, réssucite tes sensations
Ça va vite attention, les mecs en détention rêvent d'un tour
Sur la voix publique, tu te relèveras si tu glisses
Il y a toujours plus de flics et toujours pas de justice, sur la voie publique !
Un brasier sous une pluie fine
Montre-nous une meilleure voie pour qu'on vive plus clean...

Dorment sur un sol dur, dorment sur un sol frois
Dorment à côté des ordures, meurent sans que tu t'en aperçois
Dehors l'hiver c'est pas une vie, me dis pas que c'est un choix !
Tu parles d'insécurité, mais toi tu as un toit !
Tu te crois plus malin que les autres, le système te mettra un doigt
T'as beau avoir une bonne porte, tu trouveras le poison chez toi !
Il passera ton sang à celui de tes descendants
J'ai les nerfs contre cette ado qui insulte ses parents !
Ce mec qui roule en booster, claque des plaques avec des putains,
À sa mère il ramène même pas une baguette de pain !
Regardez derrière les apparences bande de ''comediente''
Je médis tendrement la planche des ''traficante'' !
C'est juste du son, on ne va pas te prendre en otage !
Ton monde est sanglant, et ton coeur est d'occas'...

Là où on s'cotoie,où on s'voit, où on marche
Où on parle, où on se tape, où on squatte (tout...)
Voie publique, tu te relèveras si tu glisses,
Il y a toujours plus de flics et toujours pas de justice
Amour du risque, tentation, réssucite tes sensations
Ça va vite attention, les mecs en détention rêvent d'un tour
Sur la voix publique, tu te relèveras si tu glisses
Il y a toujours plus de flics et toujours pas de justice, sur la voie publique !
Un brasier sous une pluie fine
Montre-nous une meilleure voie pour qu'on vive plus clean...

Les autres musiques de Don Choa