Paroles de Lord knows

Sam's

pochette album Lord knows
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Lord knows
Clip vidéo

Lord knows
Yeahma
Lord knows
Cehashi, mon senseï
Lord knows
Bomaye music
Dieu est grand, yeah
You don't know

Big up à mes négros, j'rappe pour mes négros
Babtou, chinois, rebeus, c'est pareil : vous êtes mes négros
Toujours sur le qui-vive et ça depuis l'époque des lego
Têtu sur les tarifs, tu payes en cash, y'a pas de négo
Le respect s'demande pas, on s'improvise braqueur
Yeahma, la hess, ça on connait par cœur
Yeahma, on passe la crise de la trentaine
On reste dans l'thème, crever on n'a pas peur
J'rappe comme un triso, pense comme un schizo
Ma jeunesse dans un four, floirac dravemont c'est un p'tit zoo
L'alcool, le fric, les putes, les conflits parental, l'univers carcéral, les plaquettes tellement molles qu'on les coupait aux ciseaux
J'squattais l'parking, ouais, j'avoue, c'était pas l'kiff
Tu venais voir qui pour ta conso d'paki ?
J'voulais être un ssiste-gro, on voulait être ssiste-gro
Manque de pot, mes frères, ils ont fini aux assises, gros
Rebelle dans la tête, on peut pas taffer à l'usine
Trop de rêves en tête, on investit dans la musique
Tous les jours d'la semaine avec mister warn dans sa cuisine
Ça répète, les sons, les textes, on vise le sommet, on n'a qu'une team
Deux pieds sur la terre ferme
On peut pas rêver : haineux et jaloux interfèrent
La réalité te rattrape : retour au ter-ter
Toujours détèr', premier album pour les faire taire
Yeahma, yeahma

Dieu seul sait, eux ils n'savent pas
Dieu seul sait, eux ils n'savent pas
J'te jure, dieu seul sait, eux ils n'savent pas
Ils n'savent pas, ils n'savent pas

Ils sont bons rien qu'à parler
Le diable est sous leur palais
Dur mais il le fallait, sous la porte j'ai passé l'balai
À deux doigts d'péter les plombs
Casque intégral, un coup d'bécane et que le glock s'mette à chialer
Millionnaires sur youtube
Tu les vois dans leurs clips, armes aux mains, dans la rue ce sont des grosses pipes
J'te jure, j'en ai vu plus d'un parler mal, face à face, j'vous ai vu sucer des grosses...
La vie c'est pas un jeu : on fait des choix, on assume tout, chaque jour on prend des risques
La team c'est bomaye, je prie que le succès ne nous change pas en petits nègres de maisons de disques
M'écoute pas si tu veux d'la soupe pour les ados
Ils pensent qu'à la radio, c'est leur pute, leur eldorado
Venu couler leur bateau, nique sa mère, j'arrive en radeau
33000, bordeaux, pour mes bandits, pour mes crados
Vendredi dans les parcs, la galette atterrit
Regarde dans mes flashbacks : des galères, des délits
Mes frères rebeus et blacks, trop d'entre eux ont péri
Allah y rahmo, j'pense à herman, fumé à mont-mesly
Des litres de pleurs, de sang et d'encre je parsème
Déception et violence dans nos parcelles

J'suis au devant d'la scène, j'te rappe les backstages
J'suis sur écoute #marlostanfield #avonbarksdale

Dieu seul sait, eux ils n'savent pas
Dieu seul sait, eux ils n'savent pas
J'te jure, dieu seul sait, eux ils n'savent pas
Ils n'savent pas, ils n'savent pas
Ils n'savent pas, ils n'savent pas
Ils n'savent pas

Mon bonheur, tu sais, j'attends mon heure
Mon bonheur, sache que personne ne m'empêchera de graille
Mon bonheur, t'sais qu'j'attends mon heure
Mon bonheur, mais pour l'instant c'est la merde où que j'aille

Maintenant les temps sont durs, négro
Les p'tits vendent de la pure, négro
T'sais qu'au quartier ça pue, négro
Dès qu'on partage, y'a plus d'négro
Pas la couleur locale, négro
J'dois en faire deux fois plus, négro
J'les entends parler de terre d'accueil
N'écoute pas, viens juste faire l'oseille et ferme ta gueule, négro
Français, noir et fier d'être sénégalais
Papa m'a dit d'jamais m'égarer
J'prépare ma garde dans ma bulle
Les amis vont et viennent, les ennemis s'accumulent
J'les accule, beaucoup postulent
Check mes phases : rien que du fat
Bijou lyrical, mec, ma prose tue
Fuck les stats, fuck les strasses et paillettes, fuck les stars
Sur un piédestal, dis-toi qu'les plus crapules sont en costume
Cette industrie est fucked up
Tes rappeurs sucent des grosses teubs
Leurs soit-disant légendes sont devenues des fantômes
Toute la relève des faux thugs
Ah, get money, get money
95, biggie small, j'en ai fait mon hymne
Devant la juge, on nie, cache les plaques sous mon lit
Saint-patrick, tony, nino brown, g-money

Je suis damné...
Désormais je...
Ticket pour le... bonheur
Désormais je...

Mon bonheur, tu sais, j'attends mon heure
Mon bonheur, sache que personne ne m'empêchera de graille
Mon bonheur, t'sais qu'j'attends mon heure
Mon bonheur, mais pour l'instant c'est la merde où que j'aille

Drogues, délit, nos vies n'sont pas embellies
Black, blancs, beurs, trop de frères à nous ont péri
La guerre dans nos têtes, jette ton jean, enfile un treillis
On a visé l'ciel, porte de l'enfer, on atterrit

Drogues, délit, nos vies n'sont pas embellies
Black, blancs, beurs, trop de frères à nous ont péri
La guerre dans nos têtes, jette ton jean, enfile un treillis
On a visé l'ciel, porte de l'enfer, on atterrit

Les autres musiques de Sam's