Paroles de Souvenirs en branches

Chtriky

pochette album Souvenirs en branches
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour Souvenirs en branches

J’ai connu un platane
Qui regardait passer
Les carrioles et les ânes
Cahotants pas pressés
Il finit sous la lame
D’un arrêté préfectoral
Pour s’être mangé la safrane
Du préfet qui rentrait du bal
Et même les roseaux moqueurs
Qui au gré du vent se pavanent
Les roseaux frimeurs qui ricanent
Finiront eux en sarbacane
J’ai connu un bouleau
Chômeur qui déprimait
Un drôle de rigolo
Qui voulait travailler
Il finit par pointer
A l’usine canson-montgolfier
Et passa ses congés payés
Dans le cartable d’un écolier
Moi qui passait pour un arbre assez
Souvent drôle
Dans mes cauch’mards
Je vois la scie
C’est pas vraiment drôle
Qui vient tailler mon osier
Pour faire des chaises ou des paniers
Alors j’ai peur pour mes bourgeons
Et j’ai les racines en coton
J’ai connu un sapin
Catholique pratiquant
Qui aimait les gamins
Et clignotait gaiement
Il finit sur l’ trottoir
Les épines à part dans un sac
Avec l’emballage or et noir
Du vaisseau
D’ l’empire contre-attaque
Et même les roseaux moqueurs
Qui au gré du vent se prélassent
Les roseaux frimeurs qui bavassent
Finiront sur un bec de sax

J’ai connu un chêne plaqué
Par un saligaud
Qui s’est r’trouvé à plat
Et les branches en fagots
Il finit comme un gland
Laissant les siens aux écureuils
En compagnie d’un non-vivant
Qui voulait du chêne
Pour son cercueil
Moi qui passait pour un arbre assez
Souvent drôle
Dans mes cauch’mards
Je vois la scie
C’est pas vraiment drôle
Qui vient m’amputer des branches
Qui veut me découper en tranches
Alors je m’éveille en sursaut
Et fais s’enfuir tous mes oiseaux
Puis j’ai connu un frêne
Qui sortait de prison
Un pêcher pas très zen
Qui confessait son nom
Un charme pas très beau
Un hêtre amoureux
De shakespeare
Un vieux noyer sauvé des eaux
Un bonzaï qui voulait grandir
Ils partirent sans bagages
Racines et troncs liés
Chez mr. bricolage
Au rayon du contre-plaqué
Moi qui passait pour un arbre assez
Souvent drôle
Dans mes cauch’mards
Je vois la scie
C’est pas vraiment drôle
Qui vient scier mes ramures
Pour faire des gaules aux pêcheurs
Alors j’ai la larme aux boutures
Je suis un saule pleureur

Les autres musiques de Chtriky