Paroles de V'la huit heures

Francis Lalanne

pochette album V'la huit heures
Voir sur Itunes

sonnerie téléphone portable pour V'la huit heures

V'là huit heures sur mon oreiller
Y a mes rêves du soir qui se sont froissés
V'là huit heures, il faut s'réveiller
Dire qu'y va encore falloir aller bosser
J'pourrai jamais sortir d'mon pieu
J'ai comme une envie d'bailler au fond des yeux
Si l'réveil avait pas sonné
A cette heure-ci, j'serais p't'être encore en train
D'rêver

Fais du feu dans ton amour,
Mon âme a coupé du bois, je viens vers toi
L'chat a pissé sur l'abat-jour
Ça fait deux fois, on dit jamais deux sans trois
Pauvre métro, pauvre dodo,
Qu'ils ont l'air mort, les gens qui vont au boulot
Les voir, ça m'fait froid dans les yeux
Mais le pire c'est que j'sens bien que j'suis comme eux

Passer sa vie dans des tuyaux,

D'y penser, ça m' fout des frissons dans le dos
La fille sur l'escalier roulant
Elle est belle, mais elle monte et moi je descends
À quoi ça rime de faire des vers
Quand on vit le cœur fermé, les yeux ouverts?
Moi, j'voudrais vivre ailleurs qu'ici
L'était belle cette fille, pourquoi j' lui ai pas dit?

C'est dingue ce qui me passe par la tête,
Des envies de meurtre et des envies de pleurer
Je ferais l'amour à marinette
Si ses parents lui laissaient l'temps de respirer
Souffler la bougie du bonheur
Et pour un soir bloquer tous les ascenseurs
Prendre son rock à bras-le-corps
Faire péter les murs et les escalators

V'là huit heures sur mon oreiller
Y a mes rêves du soir qui se sont froissés
V'là huit heures, le temps d'm'habiller
De boire un café, tout va recommencer.

Les autres musiques de Francis Lalanne